Espace Libraires Foreign Rights
Accueil
S'inscrire à la newsletter Flux RSS Retrouvez-nous sur facebook Retrouvez nous sur twitter Retrouvez-nous sur YouTube
Accueil
Robert Laffont Bouquins Nil Julliard Seghers
Accueil
Rechercher
Catalogue numérique
Accueil Nouveautés A paraître Catalogue Evénements Les auteurs En images
This caption can be styled using CSS.
couverture
Parution : 4 Janvier 2001
Format : 130 x 205 mm
Nombre de pages : 198
Prix : 19,50 €
ISBN : 2-260-01564-6
Acheter le livre
Voir la version numérique
Retour Partager sur Facebook Envoyer à un ami Imprimer la fiche
   
EN L’ABSENCE DES HOMMES
   
Philippe BESSON
En cette année 1916 ou la guerre dévore chaque jour sa ration de chair humaine, les survivants n'ont d'autres ressources que d'offrir leur corps en sursis à la douceur du désir et à la violence des étreintes. Vincent, le narrateur, est un très jeune homme particulièrement beau et intelligent. Il découvre la passion dans les bras d'Arthur, un jeune soldat qui tente d'échapper pour quelques jours à l'horreur des tranchées ; et dans le même moment, il noue une amitié amoureuse avec Marcel Proust que la séduction de cet adolescent trouble. Une correspondance s'établit alors entre les trois protagonistes : des lettres d'amour déchirantes entre Vincent et Arthur, qui devine que la guerre va le broyer, et des lettres troublantes entre Vincent et Marcel Proust, qui tente d'éclairer le jeune homme sur les dangers terribles que sa sexualité va lui faire courir. La dernière partie de ce roman impudique et violent est consacrée à la confession de la mère d'Arthur. Cette femme effacée a toujours travaillé chez les parents de Vincent et c'est à lui qu'elle décide de révéler le secret qui l'oppresse.
http://www.philippebesson.com

«Il y a parfois, rarement, des premiers romans qui paraissent, signés d'illustres inconnus, et qui annoncent, sans hésitation, sans contestation, l'apparition d'un véritable écrivain. Ce dut être la certitude des premiers lecteurs de «L'Étranger», ou de «La Nausée». C'est celle que nous avons à la lecture de «En l'absence des hommes», de Philippe Besson. Un romancier, et de talent, est apparu. Tout y est. L'aventure, le style, l'humeur, la respiration, les atmosphères, les personnages, la vérité et l'illusion romanesques, la construction. Un monde. [...] Ce qui frappe dans «En l'absence des hommes», c'est la maîtrise. Maîtrise des personnages, de la progression des sentiments. Le roman, pour certains, n'est pas quelque chose qui s'apprend, ou l'on progresse, de livre en livre. Le premier est un coup de maître, d'emblée.» Jean-Jacques Brochier, «Magazine littéraire» «"En l'absence des hommes" est un superbe roman éclatant, inventif et audacieux. La culture, l'amour de la littérature, l'originalité du propos, l'intrigue insolite, la drôlerie du pastiche, l'ambiguïté des situations et la gravité de l'Histoire qui en est le décor s'y conjuguent avec subtilité pour la plus grande jouissance du lecteur.» Hugo Marsan, «Le Monde des livres» «Étonnant, envoûtant premier roman que celui de Philippe Besson! Tout y est dit, raconté avec pudeur et sensualité. L'écriture d'une réelle maîtrise court, fluide, légère. [...] Le charme opère sans cesse. » Michèle Gazier, «Télérama» «Ce roman élégant est une curieuse gageure que Philippe Besson a gagnée. Chapeau claque et chapeau bas!» André Rollin, «Le Canard enchaîné» «Tout cela est raconté par Philippe Besson avec une finesse et une sensibilité fort prometteuses. C'était un défi, cette double histoire d'amour: Philippe Besson a su le relever sans effet, sans pathos. Voilà une fort belle surprise de janvier.» Michel Crépu, «L'Express» «Impressionnant de maîtrise, le premier roman de Philippe Besson joue avec différents registres narratifs, évitant ce qui pourrait le faire pencher du côté du roman historique.» Sébastien Lapaque, «Le Figaro littéraire» «Il fallait à Philippe Besson de l'audace, de la sensibilité, de la pudeur pour imaginer cette histoire et nous la rendre crédible, attachante, prenante. Toutes ces qualités, il les possède manifestement. Et d'autres encore.» Nathalie Crom, «La Croix» «Philippe Besson est un inconnu. Son premier roman, «En l'absence des hommes», est une divine surprise.» Edmonde Charles-Roux, de l'académie Goncourt, «La Provence» «Il est peu de premiers romans impeccables. «En l'absence des hommes» est du nombre. Pascale Haubruge, «Le Soir, Bruxelles»
PRESSE

Depuis Son frère, paru en 2001 et adapté par le réalisateur Patrice Chéreau, Philippe Besson a publié, entre autres, En l'absence des hommes, L'Arrière-saison, Une bonne raison de se tuer, La Maison atlantique, Vivre vite, et dernièrement « Arrête avec tes mensonges » et est devenu un des auteurs incontournables de sa génération. S'affirmant aussi comme un scénariste original et très personnel, il a signé le scénario de Mourir d'aimer (2009), interprété par Muriel Robin, de La Mauvaise Rencontre (2010) avec Jeanne Moreau, du Raspoutine de Josée Dayan interprété par Gérard Depardieu, et de Nos retrouvailles (2012) avec Fanny Ardant et...
Lire la suite
S'abonner à la newsletter   Qui sommes nous ?   Contacts   Mentions légales   Plan du site